Astuces minceur pour accro du grignotage

Les fringales sont l’ennemi n°1 du régime minceur. Mais il est tout à fait possible de grignoter sans grossir, à condition de manger mieux, d’équilibrer ses goûters et d’en choisir les bons.

N’arrêtez pas de grignoter brusquement

La diminution de l’apport calorique couplée à l’augmentation des dépenses énergétiques est la combinaison gagnante lorsqu’on veut mincir. Il n’est pourtant pas conseillé d’arrêter les fringales du jour au lendemain – si l’on a l’habitude – pour éviter l’effet boomerang et surtout la frustration. La privation augmente en effet l’envie de manger. Il faut commencer par trier les aliments santé à mettre dans le réfrigérateur en supprimant les éléments incriminés dans la prise de poids : goûters trop sucrés, trop salés et trop gras. Échangez les aliments trop caloriques contre des fruits et des légumes verts en format bâtonnets, faciles à grignoter toute la journée, même au bureau. Mangez des bâtonnets de concombre, des asperges, des fleurettes de chou-fleur, les radis, les carottes, etc.

Évitez également l’ennui si vous êtes de repos à la maison. Restez motivé en profitant de vos heures creuses pour aller faire un peu de marche, pour lire, pour apprendre à coudre, etc. La fatigue peut vite se ressentir avec le changement de mode d’alimentation. Ménagez-vous, dormez mieux et surtout couchez-vous plus tôt. Un adulte entre 26 et 64 ans affiche en effet des besoins de sommeil de 7 à 9 heures par nuit pour régénérer les cellules et pour renforcer les défenses immunitaires. Des études américaines ont par ailleurs démontré qu’un mauvais sommeil accroît les risques d’obésité en augmentant l’envie de grignoter, en particulier des en-cas gras, trop salés et trop sucrés.

Contrôlez l’appétit en coupant la faim

Si vous êtes décidé à arrêter de grignoter, tournez-vous vers les gélules minceur ou compléments alimentaires minceur dont l’action principale est de couper cette envie qui est surtout psychologique. Il n’est pas rare en effet de ressentir une faim soudaine, même à l’approche d’un repas. Les suppléments riches en fibres contribuent largement au rééquilibrage alimentaire. Les fibres modèrent la « faim » en gonflant rapidement dans l’estomac pour apporter la sensation de satiété. Ces gélules ou comprimés sont généralement conseillés une vingtaine de minutes avant chaque repas. Cependant, leur posologie doit être respectée à la lettre, car une double dose n’augmente pas l’efficacité du coupe-faim. Si vous avez des doutes, parlez-en à votre pharmacien.

L’art du rééquilibrage alimentaire

Une cure de complément alimentaire coupe-faim ne se substitue pas à une alimentation saine et variée. Faites trois vrais repas par jour et ne faites pas l’impasse sur les féculents. Mangez-en une portion à chaque repas, mais à la juste dose. Les féculents sont en effet une bonne source de glucides complexes, nécessaires pour apporter l’énergie indispensable au corps et à l’organisme pour bien fonctionner et pour bien éliminer les toxines. Selon l’appétit, les nutritionnistes conseillent 100 à 125 grammes de féculents : pâtes, riz, légumes secs, pommes de terre, etc., à peser cuits cependant.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply