Browsing Category

Bien être

Chute de cheveux et stress : Le lien entre les deux et les moyens de les traiter

chute-de-cheveux

Contrairement à la visite chez le dermatologue pour traiter une crise d’acné hormonale ou subir une séance d’hyperpigmentation au laser, la perte de cheveux est un sujet dont la plupart des gens sont un peu plus réticents à parler. Les femmes, en particulier, peuvent se sentir gênées ou avoir honte d’admettre qu’elles souffrent d’un éclaircissement supérieur à la moyenne, alors qu’en réalité, 50 % des femmes finiront par subir une perte de cheveux excessive. Le stress n’est que l’un des nombreux facteurs qui peuvent vous faire perdre plus de 100 cheveux par jour (contre 50 à 100 normalement), mais si l’on considère que nous sommes confrontés à une pandémie mondiale, en plus de la lutte contre la brutalité policière systémique, on peut dire que le moment est propice à une petite calvitie.

Accepter que la perte de cheveux puisse se produire dès maintenant n’est que la première étape. La deuxième étape consiste à réaliser que l’on peut y remédier, même si l’on ne peut pas réparer les plaques du jour au lendemain. Nous avons rédigé cet article pour vous en dire plus sur la relation entre le stress et l’amincissement des cheveux, ainsi que sur les produits et traitements qui peuvent aider à inverser les dommages.

Cycle de croissance normal

Vos cheveux ne sont jamais simplement stagnants – les follicules, ou racines de vos cheveux, sont dans un cycle constant de croissance, de chute et de repos. Il faut dire que la phase anagène ou de croissance est déterminée génétiquement et qu’elle peut durer de trois à cinq ans (parfois plus). La phase catagène, ou phase de transition, survient après la phase anagène et signale la fin de la croissance active des cheveux pendant environ deux à trois semaines. Enfin, il y a la phase télogène ou de repos, qui dure environ trois mois, pendant laquelle le cheveu reste dans le follicule jusqu’à ce qu’il soit expulsé par une nouvelle pousse. Cette phase peut être aggravée par un stress important, qui fait passer le cheveu en phase de repos, où il est plus facilement éliminé.

Stress, cheveux et hormones

Bien que la perte de cheveux soit un problème constant pour lequel les gens cherchent un traitement, on le voit chez davantage de patients pendant cette période de stress et d’anxiété extrêmes, même ceux qui n’ont jamais eu à lutter contre l’éclaircissement des cheveux auparavant. Lorsque vous vous sentez stressé, votre corps connaît une augmentation de son taux de cortisol. Cela s’explique par le fait que le cortisol est pompé par vos glandes surrénales, qui se trouvent au-dessus de vos reins. Une fois dans votre système, le cortisol interagit avec vos hormones et peut faire passer vos cheveux en phase de repos.  Cette phase de repos est le moment où vos cheveux sont le plus susceptibles de tomber. Outre l’augmentation de la chute des cheveux, elle note que le stress peut également provoquer des démangeaisons du cuir chevelu, ce qui peut vous amener à vous gratter et à faire tomber vos cheveux.

Le véritable coupable de la chute des cheveux due au stress est l’inflammation et ses effets néfastes sur les cellules de notre corps, à savoir les follicules pileux. De nouvelles études ont déplacé l’attention sur la perte de cheveux de la gestion des hormones de stress, comme le cortisol, vers la prévention du stress lui-même. C’est pourquoi nous constatons que de plus en plus d’adaptogènes (anti-stress naturels) sont incorporés dans les compléments capillaires, les produits capillaires et les produits de bien-être. » En d’autres termes, l’intégration d’une pratique de bien-être à domicile, comme la méditation ou l’acupression, pourrait être une sage décision en ce moment.

La greffe de cheveux pour la combattre

La perte de cheveux liée au stress n’est pas inéluctable. En effet, vous avez la possibilité d’y mettre fin en ayant recours à une greffe de cheveux. Beaucoup de personnes choisissent la destination Turque pour cette opération. Et on peut dire qu’elles n’ont pas tort. La greffe de cheveux en Turquie est en plein boom et le coût y est plus abordable. En outre, la transplantation de cheveux en Turquie offre un résultat plus naturel pour le bonheur des patients.

Qu’est-ce que le CBD ?

cbd

Si quelqu’un vous demandait ce qu’est le CBD, que répondriez-vous ? Quelque chose qui pourrait aider votre humeur ou vous permettre de mieux dormir ? Quelque chose qui peut aider votre style de vie mais dont vous ne savez pas exactement comment ? Il y a de fortes chances que vous ne répondiez pas « Le CBD est l’un des nombreux composés appelés cannabinoïdes que l’on trouve dans la plante Cannabis Sativa L. ». Qui pourrait vous en vouloir ? Nous avons tous entendu parler du CBD, mais cela ne nous aide pas nécessairement à définir ce qu’il est réellement et ce qu’il peut faire.

Le CBD, abréviation de cannabidiol, est un composé dérivé de la plante de chanvre. Il ne faut pas le confondre avec la marijuana que certains fument. Les cannabinoïdes comme le THC et le CBD interagissent avec le corps humain par le biais du système endocannabinoïde, ou SCE en abrégé. Le SCE est responsable de la régulation des fonctions corporelles telles que le sommeil, le système immunitaire et l’humeur.  Cependant, alors que le THC produit un « high » caractéristique, le CBD n’est absolument pas euphorisant. Cela en fait une option très attrayante et très légale pour de nombreuses personnes qui cherchent à l’intégrer dans leur mode de vie pour équilibrer leur santé et leur bien-être.

Pourquoi vous devriez commencer à prendre du CBD ?

Les scientifiques commencent tout juste à découvrir les bienfaits de l’huile de CBD et ce n’est qu’au cours des 30 dernières années que l’importance générale du SCE pour la santé a été révélée. Ce que nous savons, c’est que notre corps fabrique des endo-cannabinoïdes uniques à partir des graisses présentes dans les membranes cellulaires. Ces cannabinoïdes interagissent avec des récepteurs situés dans tout le corps et contribuent à réguler un large éventail de fonctions. Comme toute chose, les mauvais choix de style de vie, le régime alimentaire, le vieillissement, le stress et les blessures peuvent tous avoir un impact et entraver la capacité du corps à réguler les niveaux d’endocannabinoïdes. Il s’agit d’un complément naturel à base de plantes qui peut aider à « compléter » les niveaux d’endocannabinoïdes et à équilibrer votre SCE.

Quel produit dois-je utiliser ?

Maintenant que vous savez un peu ce qu’est le CBD et quels sont ses avantages potentiels, vous vous demandez peut-être comment le prendre.

Il y a une gamme de produits qui rendent la prise de CBD facile :

Huiles de CBD

Capsules de CBD

Produits topiques

Infusions de CBD

Comment le corps absorbe-t-il le CBD ?

La membrane située sous la langue est un peu comme une passerelle vers la circulation sanguine pour les huiles. Lorsque vous mettez quelques gouttes d’huile de CBD dans votre bouche, elle se dirige directement vers votre système sanguin sans avoir à passer d’abord par le système digestif ou le foie. Cela signifie que les composés du CBD ne sont pas dégradés par les enzymes comme ils le seraient s’ils étaient ingérés.

Cette absorption rapide signifie que les huiles font effet presque immédiatement après leur administration. Cependant, ce taux d’absorption rapide signifie que les effets de l’entrée plus rapide dans le corps ne durent pas aussi longtemps. Ainsi, différentes concentrations d’huile de CBD (par exemple 500 mg, 1000 mg ou 2000 mg) peuvent avoir des effets variables.

Contrairement à l’huile de CBD, les capsules sont avalées et, en tant que telles, elles sont absorbées différemment par l’organisme. Alors que les sprays ou les gouttes d’huile contournent le système digestif, les capsules s’y heurtent de plein fouet. Les composés de CBD pénètrent d’abord dans l’estomac, puis se dirigent vers le foie où ils sont métabolisés. Ce processus réduit la concentration des composés de CBD mais il reste suffisamment de CBD à une concentration efficace qui passe ensuite dans la circulation sanguine. Le taux d’absorption des capsules peut être augmenté en les prenant en même temps que des aliments gras naturels tels que les produits laitiers, l’avocat, les noix et les graines.

Les Français se tournent vers les vertus du CBD

les vertus de l'huile de CBD

Le cannabis est une plante très célèbre pour ses vertus, mais aussi pour ses effets psychotropes. Pourtant, aux yeux de la loi française, ce sont deux éléments très distincts. Depuis le temps, il a toujours été considéré comme de la drogue. Mais ce que vous devez retenir c’est que le cannabis a plusieurs facettes à cause de ses éléments constitutifs. Vous pouvez attribuer cette mauvaise réputation au THC, la partie stupéfiante de cette plante. Cependant, il y a aussi le CBD. La partie qui possède des caractéristiques bénéfiques pour le bien-être.

Comment se passe l’exploitation du CBD en France ?

Bien que des opinions s’affichent partout sur le web concernant le cannabis, les chercheurs ont effectué des études afin de connaitre tout ce qu’ils peuvent obtenir de cette plante. Il y a une grande similarité entre les fleurs de CBD et les fleurs de cannabis. Ne s’agit-il pas de la même fleur ? Apparemment non, car chez une boutique de produit à base de CBD, les consommateurs n’ont pu ressentir que de l’apaisement tandis que ceux qui ont prix des fleurs de cannabis se sont fait envoyer en prison. Toute cette confusion ne peut être prouvée que dans un labo et si vous voulez avoir des informations à propos d’un laboratoire de CBD, vous n’avez qu’à vous rendre sur le lien.

La similarité des fleurs de CBD et des fleurs de cannabis est un vrai débat en France. Ce n’est que récemment que le gouvernement a autorisé l’exploitation du cannabidiol. Au moins, cela donne à ravir les honnêtes gens qui comptent sur le CBD pour trouver une nuance de sérénité avec toutes ces instabilités sur la vie quotidienne. Cependant, les consommateurs attendent encore que cette loi soit enfin officialisée.

Pourquoi tout le monde cherche-t-il à se procurer du CBD ?

Vous aussi, vous allez faire partie des consommateurs premiers de ce produit une fois que vous aurez senti ses effets sur votre corps et votre esprit. À entendre, vous allez penser que le CBD est un produit hallucinogène. Détrompez-vous, car si beaucoup de pays partout en Europe autorisent la mise en vente de cette substance sur le marché c’est qu’il est vraiment ce qu’il prétend être. En effet, le CBD est un produit de premier ordre pour traiter divers maux. Vous devez savoir qu’il ne s’agit pas d’un médicament. Les médicaments servent à traiter les personnes malades. C’est plutôt un élément qui peut servir à améliorer le bien-être au niveau psychologique que physique d’un individu.

Le CBD possède des propriétés utiles à notre organisme. Vous pouvez le classer parmi les produits que vous considérez comme des produits de bien-être (crème de massage, huile de cuisson, de la tisane, etc.). En effet, si vous êtes tourmenté par vos problèmes quotidiens et que vous n’arrivez pas à dormir la nuit ; le stress, l’anxiété, les angoisses en tout genre, les produits à base de CBD peuvent vous aider à retrouver une paix intérieure. Mais il n’y a pas que cela, c’est aussi un antidouleur très efficace. Souvent, le CBD est prescrit aux personnes victimes d’accident ou d’une maladie infectieuse grave.

Le CBD, ne serait-ce pas une drogue ?

La plupart des non-avertis pensent qu’un produit qui peut vous rendre totalement apaiser est probablement une drogue. Chez les consommateurs de drogue, leurs esprits deviennent confus et parfois, agressifs. C’est tout le contraire du CBD. En fait, notre humeur, notre calme, notre sérénité est régulé par la sécrétion d’une hormone appelée sérotonine ou hormone du bonheur. Le fait de consommer du CBD favorise la sécrétion de cette hormone ce qui donne le sourire et la bonne humeur. Les facteurs externes affectent notre état psychologique et réduisent la quantité de sérotonine (la pression au travail, le covid-19, etc.). C’est une des raisons qui font que le CBD est un produit de bien-être non une drogue.

10 conseils pour vaincre ses problèmes d’insomnie

femme-insomnie

Les effets néfastes de l’insomnie ne s’arrêtent pas à la fatigue et à la somnolence diurne. La carence de sommeil nuit à votre santé, et entraîne la diminution de votre capacité physique et intellectuelle. Toutefois, les conseils suivants peuvent vous aider à mieux dormir et à éviter les troubles de sommeil. 

Dormir sur une literie de qualité  

Dormir sur un lit propre et confortable favorise le sommeil et préserve sa qualité. L’ensemble matelas-sommier ne doit pas provoquer des gênes physiques (douleurs, démangeaisons, transpirations excessives…). Il ne doit pas non plus être la source de situation qui perturbe votre sommeil (bruit, mouvement du partenaire, etc.). Si vous devez dormir sur un canapé lit, choisissez un modèle qui vous procure le confort d’un vrai lit. Dimension du couchage, qualité du matelas, praticité du lit et confort de la literie sont les critères à prendre en compte.

Créer une atmosphère propice au sommeil dans la chambre 

La chambre doit être calme et plongée dans le noir au moment de votre endormissement jusqu’à votre réveil normal. Aussi, isolez la pièce des bruits extérieurs. Utilisez du double vitrage lorsque vous habitez au bord de rue, près d’un aéroport ou d’un chemin de fer. Débarrassez-vous de tout bruit parasite (bruit du lave-linge, tic-tac de montre, etc.). Éteignez la lumière au moment où vous vous apprêtez à dormir. Pensez également à maintenir une température favorable (environ 19 °C). Pendant la journée, aérez la pièce et laissez-y entrer la lumière naturelle. Faites-y régner l’ordre et la propreté. 

Enlever de la chambre tout objet qui peut vous maintenir éveillé  

Les films à suspens, les romans, les jeux vidéo, les réseaux sociaux, le travail… Tout cela constitue des activités à éviter avant l’heure du coucher, car elles vous maintiennent éveillé. Lorsque vous êtes concentré dans ce que vous faites, votre corps envoie un message d’éveil à votre cerveau. De plus, la lumière émanant des écrans (télévisions, ordinateur, smartphone…) perturbe fortement l’endormissement. 

S’offrir de petits plaisirs avant de dormir 

Si l’insomnie vous guette, les spécialistes vous conseillent de vous adonner à des activités de pur plaisir avant de dormir. Il recommande avant tout de faire l’amour. La relation intime procure une bonne fatigue à votre corps, et favorise la sécrétion de l’hormone de bonheur. À défaut de partenaire, faites-vous plaisir en vous faisant des massages. Vous pouvez apprendre les techniques d’automassage pour vous endormir rapidement. 

S’aérer et s’exposer au soleil pendant la journée 

Favorisez les petites balades matinales dans un lieu propre et sain pendant la journée. Prenez également le temps de sortir et de s’exposer à la lumière naturelle. Vous pouvez par exemple sortir en terrasse ou regarder par la fenêtre ouverte de votre bureau pendant l’heure de pause. 

Faire des activités physiques légères 

Si possible, faites une activité physique légère avant de prendre la douche et d’aller au bureau. Vous avez par exemple le jogging, le fitness ou le yoga. Ces types de sport entretiennent votre santé et votre forme physique. Mais en plus, il vous aide à retrouver facilement le sommeil la nuit venue. Toutefois, évitez de faire du sport le soir. 

Ne pas prendre des excitants l’après-midi

Arrêtez de boire des boissons contenant de théine, de caféine et de tout autre excitant après le repas de midi. Les compléments alimentaires contenant de substances excitantes sont également à bannir le soir. Sont donc à éviter le café, les boissons énergisantes, les boissons à base de feuille de cola, la vitamine C en cachet. À la place, vous pouvez boire certaines tisanes qui aident à dormir. C’est le cas du tilleul, de la camomille, de la sauge ou encore du vétiver. 

Éviter les siestes longues  

Rien de tel que de rester au chaud sur un canapé lit pendant une froide après-midi d’hiver. Toutefois, évitez de dormir au cours de la journée si vous souffrez d’insomnie. Détendez-vous tout simplement si vous êtes fatigué ou si vous sommeillez. Vous pouvez aussi vous lever pour faire quelque chose qui vous tient éveillé. Mais si vous n’arrivez plus à repousser le sommeil, dormez pendant 30 minutes maximum. La sieste tardive (au-delà de 14 h) est également à éviter afin de préserver votre rythme éveil/sommeil. 

Arrêter l’alcool avant de dormir 

Nombreux sont ceux qui croient que l’alcool aide à dormir. Effectivement, c’est un dépresseur de système nerveux central pouvant enclencher l’endormissement. Mais ce qui est dangereux, c’est qu’il provoque des éveils nocturnes et perturbe la qualité du sommeil. Pire encore, les maux de tête et la bouffée de chaleur provoqués par l’alcool perturbent le sommeil et diminuent sa qualité. Cette substance peut également causer la sueur nocturne. 

Écouter les signaux du sommeil 

Lorsque vous commencez à bâiller, à avoir des paupières lourdes et à cligner des yeux, allez au lit. Ce sont les signes que le train de votre sommeil arrive ; si vous ratez celui-ci, vous devez attendre le prochain. En effet, le sommeil est réparti en 4 à 6 cycles d’environ une heure et demie chacun. Si vous avez raté le cycle de 22 h, il se peut que vous ne dormiez pas avant 23 h 30. 

Les étapes à suivre par le masseur pour vous garantir un bon massage

Les étapes à suivre par le masseur pour vous garantir un bon massage

Il n’y a rien de plus relaxant qu’un bon massage le week-end. Certaines personnes n’hésitent même pas à en profiter les jours de semaine pour se sentir détendues. En effet, une seule séance peut arriver à diminuer considérablement votre stress. Vous vous sentez alors plus légère et apaisée. Ce qui augmentera votre bien-être général. De plus, le massage permet au corps de reprendre des forces tout en renforçant l’immunité. Certaines formes de massage agissent même sur les organes internes pour guérir différents maux. Dans tous les cas, le masseur doit suivre quelques étapes pour vous garantir un bon massage. Découvrez-les en détail dans cet article.

Préparer les outils et la table de massage

Tous les masseurs doivent préparer les outils avant chaque séance. Et ce, qu’ils collaborent avec un Spa Paris ou tout autre spa. Les tables de massage sont, bien évidemment, constamment installées dans les salles de massage. Le masseur n’aura qu’à vérifier la hauteur pour les tables ajustables. Il devra aussi préparer les outils dont il aura besoin pour la séance, en fonction du type de massage. Pour un massage relaxant, par exemple, le masseur aura besoin d’huile essentielle relaxante. Or pour un massage thérapeutique, il lui faudra plus d’outils (massage à quatre points, pouce thérapeutique en bois…).

Porter une tenue appropriée

Dans sa profession, le masseur bouge beaucoup et effectue certains mouvements particuliers. De ce fait, il devra porter une tenue appropriée. Ainsi, il sera parfaitement libre dans ses mouvements. Cela lui permettra de ne pas trop se fatiguer après chaque séance, surtout quand elles s’enchaînent.

A part la tenue, il est aussi important d’avoir une bonne hygiène. Si le masseur porte une tenue sale, la personne qu’il va masser ne sera pas à l’aise en voyant cela. De même si celui-ci dégage une odeur désagréable. Ainsi, l’hygiène d’un masseur doit être impeccable. Avant chaque séance, il doit donc vérifier que ses vêtements ne sont pas tachés d’huile. Il doit aussi s’assurer de ne pas dégager une mauvaise odeur.

Préparer une ambiance accueillante

Le masseur doit préparer l’ambiance pour mettre ses clientes bien à l’aise. En effet, s’il est de mauvaise humeur, par exemple, la personne qu’il va masser n’appréciera pas la séance. Ce qui peut ternir la réputation d’un centre de bien-être. De ce fait, un masseur professionnel doit toujours inspirer la convivialité et offrir un accueil chaleureux en toutes circonstances. Et ce, même s’il est fatigué après plusieurs séances d’affilée.

En outre, le décor de la salle de massage est, bien entendu, installé au préalable. Le masseur ne fait que s’assurer que tout est bien en place (bougie, parfum, lumière tamisée…). Mais plus important, il doit s’assurer que la pièce est régulée à la bonne température. Dans le cas contraire, la cliente peut avoir froid, rendant ainsi le massage moins agréable. 

Bien choisir l’huile de massage

Le choix de l’huile de massage est essentiel. En tant que professionnel, le masseur doit savoir exactement quelle huile utiliser pour chaque circonstance. Par exemple, il faut utiliser une huile essentielle relaxante pour un massage relaxant (à base de lavande, de fleur d’oranger…). Or pour un massage thérapeutique, il faudra utiliser une huile aux vertus curatives (huile d’amande douce, de jojoba, de coco…). En tout cas, les huiles bios constituent les meilleurs choix. Elles ne contiennent pas de pesticides, et ne sont donc pas dangereuses pour le corps.

Procéder au massage

Lorsque la cliente est bien installée sur la table de massage, le masseur lui met une couverture sur le corps. Il doit aussi s’assurer que la concernée est bien confortable et ne ressent aucune tension. Après un premier contact, le masseur pourra appliquer l’huile de massage. Pour une sensation plus agréable, certains font tiédir celle-ci avant utilisation.

La plupart du temps, le massage commence par le dos. C’est pourquoi la personne concernée est souvent installée sur le ventre. Toutefois, chaque masseur a sa propre technique. Cela dépend aussi des préférences de la cliente. Certaines préfèrent, par exemple, commencer par les pieds et remonter jusqu’à la tête. Dans certains cas aussi, le massage peut n’être prévu que pour une partie du corps. Il s’agit du dos la plupart du temps car cette zone est sujette aux tensions. En tout cas, pour terminer, le masseur effleure tout le corps et lève ses mains lentement.

Ne pas négliger l’étape après-massage

Le masseur doit éviter de partir directement après avoir terminé le massage. La cliente peut se sentir « abandonnée ». Elle pourra alors avoir l’impression que le masseur a passé un moment désagréable. Pour éviter cela, celui-ci doit lui dire que le massage est terminé. Il peut également lui demander ce qu’elle a pensé du massage, s’il y a une zone à revisiter par exemple. Il est aussi conseillé de proposer un verre d’eau à la cliente car on a souvent soif après un massage. Ainsi, celle-ci repartira entièrement détendue. C’est ce qui fait le succès des centres de bien-être, qu’il s’agisse d’un Spa Paris ou ailleurs. Ils veillent toujours à ce que leurs clientes repartent satisfaites.

L’apprentissage de la marche chez les bébés

L'apprentissage de la marche chez les bébés

Regarder votre enfant apprendre à marcher est l’une des meilleures parties d’être un père. C’est aussi flippant. Heureusement, notre deuxième enfant s’est rattrapé, elle a fait ses premiers pas dans les bras tendus de son grand frère bien-aimé. Mais chaque pas absurdement bancal pendant les deux premiers mois est une source à la fois de joie et de peur. Un bébé errant est à peu près aussi prévisible qu’une tête de méthamphétamine dans un train de banlieue, vous ne savez jamais dans quel sens ils tourneront à un moment donné, et si vous êtes sur le point de recevoir un coup de tête pour être trop près de l’action.

Vous ne savez jamais non plus quand ils vont planter le visage, car les tout-petits sont tellement mauvais pour marcher si longtemps. Et vous serez émerveillé par la pure stupidité d’une espèce qui est née sans la connaissance inhérente que, si vous tombez en avant, vous devriez tendre les mains pour vous protéger.

Laisser son bébé sur un tapis d’éveil plutôt qu’un parc

Vous avez entendu parler des poules élevées en liberté ? Pensez bébé en liberté. Laissez votre tout-petit passer beaucoup de temps en mouvement est le meilleur moyen d’encourager la croisière et les premiers pas. Quand un bébé n’a que quelques semaines, vous pouvez le tenir debout et il poussera ses jambes contre n’importe quelle surface dure. Non, vous n’avez pas engendré un génie qui va commencer à jouer du piano à l’âge d’un an. C’est un réflexe simple et naturel et les jambes du bébé sont à peu près aussi susceptibles de les soutenir que les vôtres le sont pour distancer une gazelle.

À partir de l’âge de cinq mois environ, vous pourrez équilibrer votre bébé debout sur vos cuisses et il rebondira de haut en bas, comme s’il venait de gagner à la loterie.

Vous aurez vraiment besoin de garder leurs mains ou leurs hanches à ce stade, leurs jambes peuvent supporter leur poids, mais un enfant de cinq mois est à peu près aussi équilibré. Tout comme le vieux Latho, ils ne sont pas prêts à se promener parmi les humains. Bien qu’ils ne comportent pas de risques de chutes brutales, les centres d’activités n’améliorent pas non plus les capacités de marche, même si votre bébé peut se tenir debout et jouer avec. N’oubliez pas qu’elle doit développer les muscles de son torse et de ses bras pour marcher

Bientôt, ils apprendront à se tenir debout sans s’accrocher, mais pas exactement immobiles, et commenceront à vous taquiner avec l’idée que les premiers pas sont imminents. Il y a aussi beaucoup de fesses hilarantes autour de cette étape. Les couches lavables fine aident probablement en fournissant un rembourrage approprié mais malheur au parent qui garde les couches lorsqu’un fessier suit un étron.

Faciliter l’accessibilité dans votre intérieur

Lorsque votre tout-petit commence à marcher, il peut vous rappeler un boxeur qui se fraye un chemin à travers un match difficile : elle sautille, tisse et plonge parfois. Bien sûr, elle affine encore ses compétences de marche. De plus, elle est toujours myope et n’a pas encore la perception de profondeur d’un enfant plus âgé ou d’un adulte. Ajoutez à cela un adorable manque de coordination, et il n’est pas étonnant qu’elle n’ait probablement pas repéré ce fauteuil avant de s’y cogner. Votre maison est à l’épreuve des enfants et surveillez-la attentivement à tout moment, puis essayez de ne pas vous stresser à cause de ses inévitables chutes. Bien sûr, votre tout-petit peut pleurer s’il tombe, mais il y a de fortes chances qu’il soit plus frustré que blessé. N’oubliez pas qu’elle a des pare-chocs intégrés et un crâne encore flexible conçu pour se lécher et continuer à tic-tac. Elle oubliera probablement ses voyages et ses chutes bien avant vous.

Chaque bébé à son rythme

Chaque bébé se développe différemment et à son propre rythme, donc si votre bébé n’est pas en croisière à 10 mois ou ne marche pas avant son premier anniversaire, ce n’est pas une source de préoccupation. Il n’y a pas grand-chose que les parents puissent faire pour accélérer le développement d’un bébé en plus d’offrir de nombreuses opportunités sûres, amusantes et de soutien pour s’entraîner pendant la récréation. À l’âge de deux ans, votre enfant sera assez compétent et commencera à s’adapter au mouvement fluide, mais moins amusant, du talon aux orteils utilisé par les adultes.

De nombreux enfants passent de l’arrêt à la croisière ou marchent en s’accrochant aux meubles vers le 9e ou le 10e mois. Qu’ils utilisent pour rester debout, vous pourriez voir les premiers pas de votre enfant. La plupart des enfants ne font pas leurs premiers pas indépendants bien après leur premier anniversaire vers le 14e mois en moyenne, bien qu’il ne soit pas rare qu’ils commencent aussi tard que 18 mois ou dans certains cas, dès 7 mois.

Une partie de cela peut être dans son câblage : votre tout-petit peut suivre les traces de votre père. La construction et le tempérament jouent également un rôle. Un bébé maigre et plein d’énergie se pavanera probablement plus tôt qu’un bébé bouddha moelleux. Et certains enfants sont plus prudents et ne veulent faire un pas que s’ils sont sûrs qu’ils ne tomberont pas ; d’autres sont des casse-cou et plongeront directement dedans littéralement.

Réussir à perdre du poids avec les huiles essentielles

Perdre du poids grâce aux huiles essentiellesj

Dans votre démarche vers la perte de poids, vous avez le nez sur le guidon. Vous suivez parfaitement vos régimes minceur. Un moment à l’autre vous perdez les pédales et vous envisagez d’abandonner. Il vous arrive d’avoir l’impression de ne plus parvenir à infléchir le cours des choses et vous êtes in extenso prêt à jeter les gants après la cognée. Vous finissez par remettre en question le programme alimentaire que vous vous êtes permis d’adopter depuis un certain moment. Songez désormais à vous servir des huiles essentielles. Pour perdre vos kilos superflus, vous avez tout l’intérêt à miser sur les huiles essentielles dans votre quotidien.

Éliminer les résidus toxiques grâce aux huiles aromatiques

Aussi appelées huiles aromatiques, les huiles essentielles éliminent les toxines, purifient l’organisme. D’une manière générale, l’estomac digère les nourritures. Tandis que les émonctoires jouent le rôle d’un assimilateur des résidus toxiques du corps. 

Le cas échant-dans le cas où les émonctoires ne fonctionnent pas à merveille sous l’effet de certaines maladies par exemple, la proportion élevée des nourritures se transforment en graisses corporelles. Un autre phénomène peut aussi surgir : les denrées alimentaires elles-mêmes sont difficiles à assimiler et à digérer et deviennent des masses graisseuses. 

Elles font l’objet des toxines que vous avez à enlever avec l’utilisation des huiles essentielles. Un corps dépourvu de toxines donne lieu à une augmentation importante du métabolisme . Ce qui déculpe la capacité de votre organisme à extirper les graisses. 

Brûler les graisses corporelles avec les essences végétales 

La plupart des huiles essentielles ont des vertus drainantes et purifiantes. Notez que certaines d’entre elles sont des brûle-graisses exceptionnelles. En quelque sorte, elles attaquent directement les cellulites. Les zones du corps comme les cuisses, les fesses, les jambes, les mollets et le ventre stockent facilement les graisses alimentaires. Lesdites masses graisseuses peuvent être enlevées par les huiles aromatiques dont l’utilisation se décline en deux catégories. 

Soit vous aromatisez vos recettes avec les huiles brûle-graisses de votre choix, soit vous les appliquez sur votre peau. Avec cette deuxième manière, vous ne faites qu’appliquer quelques goûtes d’huiles sur les zones cibles et laisser aux huiles le soin d’éliminer les graisses. Vous avez le privilège d’adopter cette pratique 2 à 3 fois par semaine. 

Perdre du poids avec les huiles essentielles coupe-faim 

Les exercices que vous pratiquez dans le cadre de votre amincissement donnent sans nul doute à une perte de poids rapide, et aussi à d’énormes dépenses énergétiques. Plus vous vous pliez à la fatigue, plus vous êtes noyé dans une spirale intense de faim. Une faim prolongée donne naissance à une envie intense de manger excessivement des collations, et le pire, des collations sucrées. Ce mécanisme est naturel. 

Pour évincer qu’un tel phénomène ne surgisse, vous avez à miser sur une alimentation rassasiante. Il se peut que certains de vos régimes alimentaires entraînent la faim. C’est le cas des régimes hypocaloriques. Ne les bannissez pas. Ils restent toujours indispensables dans le cadre d’un programme diététique perte de poids. Permettez-vous seulement d’utiliser des huiles essentielles à chaque concoction des recettes minceur. 

Choisir les huiles parfumées à utiliser pour maigrir

Il existe une pléthore d’huiles essentielles disponibles sur le marché. Sans aucun doute, vous tombez dans l’embarras de choix. Rassurez-vous : toutes huiles essentielles contribuent à perdre du poids. Les critères de choix résident dans votre goût, vos attentes-coupe-faim ou anticellulite-, les types de vos recettes à aromatiser avec des huiles essentielles. 

Les plus prisées sont les huiles aromatiques d’Ylang Ylang, de pamplemousse, d’ail, d’amande, de bois de rose. La citronnelle, la cannelle, le curcuma, le girofle figurent parmi les aliments dont les essences sont efficaces pour perdre du poids. Pour étendre la liste, sont aussi concernées les huiles de gingembre, de menthe poivrée et de fenouil doux. Certaines huiles parfumées se trouvent notamment dans des contrées particulières ; les essences d’Hélichryse originaire de Madagascar et d’Italie en font partie.  

Focus sur les semelles orthopédiques

Tout savoir sur les semelles orthopédiques

Les podologues recommandent généralement le port de semelles orthopédiques aux personnes qui souffrent d’une déformation du pied. C’est le cas notamment lorsqu’une jambe est plus courte que l’autre.  Ce genre de problèmes change donc la structure de votre pied lorsque vous marchez et cela provoque des douleurs ou des gênes. Ce problème peut être résolu si vous portez des semelles orthopédiques.

Les différents types de semelles orthopédiques pour jambe plus courte que l’autre

Les semelles orthopédiques fabriquées pour jambe plus courte que l’autre permettent de rétablir la structure adéquate des pieds lors de la marche. Vous devez juste les placer dans vos chaussures et les problèmes dont vous souffrez disparaitront. L’appui du corps sera bien réparti, les pieds seront parfaitement soutenus et la marche sera équilibrée. 

Les semelles orthopédiques sur mesure réalisées au sein des laboratoires Beillon Lespagne à Marseille peuvent, en fonction du mal à traiter, être épaisses et/ou souples. Notons également que les modèles d’orthèses que nous mettons au point varient en fonction du mal dont les patients souffrent. Pour prendre un rendez-vous, vous pouvez nous appeler ou vous rendre dans notre établissement à Marseille. Cette ville portuaire situe dans le sud-est de la France. Elle s’étend sur 240,82 km2 et héberge une population d’environ 900 000 habitants.

  • Les semelles fabriquées en série

Ces dispositifs ne sont pas réellement des orthèses « orthopédiques », mais plutôt des orthèses de confort et d’absorption des chocs. Elles ont  été fabriquées pour atténuer les douleurs au niveau du talon et diminuer la pression sur les articulations. 

Ces orthèses peuvent être utilisées pour la marche quotidienne, pour le travail, notamment lorsqu’on reste souvent  et aussi pour la pratique des activités sportives. Ces solutions existent sous différentes formes et sont peu onéreuses. Tout le monde peut les acheter pour profiter de son confort.

  • Les semelles orthopédiques classiques

Ces semelles pour jambe plus courte que l’autre sont prescrites sur ordonnance par un podologue ou un orthopédiste. Elles sont fabriquées sur mesure pour soulager un mal, favoriser le confort ou l’équilibre. Cette orthèse agit directement sur le pied et sur tout le corps. Le malade, sans l’usage de cette semelle, aura sûrement plus de mal à marcher, ou bien il compense d’une façon ou d’une autre.

  • Les semelles orthopédiques thermoformées

Elles sont moulées directement à partir d’un négatif en plâtre ou résine ou sur la forme du pied du patient via une machine sous vide. Les résines utilisées pour la fabrication de cette semelle varient en fonction de la pathologie et des besoins du patient. Nous les superposons pour qu’elles se positionnent parfaitement sur des zones spécifiques du pied. 

Ce genre de semelle permet de bien répartir les pressions plantaires, tout en optimisant la surface d’appui. Le patient bénéficie alors de confort et d’équilibre. Beaucoup de sportifs et de personnes âgées utilisent ces semelles, car elles permettent de limiter les risques de chutes. Nous pouvons utiliser de nombreuses densités de matériaux pour la réalisation de ces semelles. Il est important de savoir qu’elles s’adaptent parfaitement à la morphologie du pied.

  • Les Semelles AE (Affections Épidermiques)

Ce modèle est réalisé sur mesure pour les personnes qui ont des problèmes épidermiques. Leurs problèmes sont provoqués le plus souvent par le cor ou les verrues qui apparaissent sur la partie sur laquelle ils prennent appui à chaque pas. Cet équipement médical est réalisé dans l’objectif d’extraire la pression plantaire de ces zones.

  • Les semelles orthopédiques par élément 

Ces semelles sont réalisées à partir de la pose des morceaux sur une base en cuir ou en mousse. Ces orthèses de petit volume sont idéales pour les petites chaussures, comme les mocassins et les escarpins. Leur méthode de fabrication est la plus ancienne.

La nécessité de faire un test adn une fois dans sa vie

L'importance de faire un test ADN

Le test adn nous permet d’avoir des informations sur qui nous sommes vraiment. Heureusement, il est de plus en plus popularisé et accessible à tous.

Quen est-il de la précision des tests adn ?

Qu’il s’agisse de tests de paternité ou de maternité, sachez que faire un test adn en France permet d’avoir des réponses claires et précises sur un éventuel lien de parenté. Si le père présumé est par exemple le vrai père de l’enfant, alors la probabilité de parenté est de 99.9%. Par contre, s’il n’est pas le vrai père, alors la probabilité de paternité sera de 0%. 

Pour les autres tests de liens familiaux, les résultats varient en fonction du nombre de participants au test. L’index de parenté ainsi que les analyses des empreintes permettront ainsi de déterminer la présence d’un lien de parenté. Il faudra toutefois faire attention aux faux-positifs et faux-négatifs.

Comment se passe un test dadn ?

Que ce soit pour déterminer les origines dune personne ou pour trouver son géniteur, quand le test est requis sur demande médicale, alors il faut le consentement de la personne. Le consentement est indispensable pour connaître la finalité de l’examen. Il peut être révoqué à tout moment ! 

Il est impératif que le prélèvement de l’échantillon de salive se fasse par des laboratoires autorisés par l’agence régionale de santé. Aussi, les résultats seront mentionnés au médecin transcripteur au départ.

Pour recueillir l’              adn deux options s’offrent à vous :

  • L’écouvillonnage de joue : On passe un écouvillon de joue à l’intérieur de la joue ;
  • Le crachoir : On crachera de la salive dans un échantillon salive.

Ces prélèvements sont faits dans le strict respect de la vie privée. 

Pour en savoir plus, vous pouvez toujours saisir : Test adn France legislation. Cela vous donnera plus d’infos à ce sujet.

Que nous indiquent les résultats dune recherche adn ?

Les résultats des analyses adn peuvent nous donner de multiples informations sur notre profil génétique : 

  • D’où viennent nos origines ethniques. Pour ce faire, on se base sur de multiples régions dans le monde. Il y a donc un pourcentage de probabilité pour chaque région, afin d’établir son arbre généalogique.
  • Les personnes, enregistrées dans les bases de données génétiques, avec qui on partage notre ADN. Cela permet de connaître ses cousins génétiques. Par contre, il faut accepter la publication sur les bases de données.
  • Les mutations génétiques, prédisposant à certaines maladies et le dépistage de cancer, d’Alzheimer, de Parkinson…
  • Les données entre ses gènes et ses caractéristiques génétiques physiques ou psychiques. 

Les méthodes utilisées pour réaliser un test génétique

La technologie classique pour faire des tests génétiques est le type de marquage STR ou Short Tandem Repeat. Ces séquences d’ADN changent d’une personne à une autre. L’analyse de ces marqueurs génétiques lors d’un test adn, permettent ainsi d’établir les empreintes génétiques. Pour déterminer une filiation il y a des marqueurs précis aux chromosomes autosomiques et d’autres, pour les chromosomes sexuels. 

Le typage du chromosome Y

Lanalyse adn autosomal offre plusieurs avantages d’ans certaines situations. Le chromosome Y étant transmis chez les hommes d’une même lignée paternelle, l’analyse Y-STR, permet de vérifier un lien paternel ou de découvrir son père biologique.

Le chromosome X

Le test de lADN mitochondrial, permet d’en savoir plus sur le patrimoine génétique, transmis de la mère à l’enfant. Cette analyse est utile pour renouer un lien biologique entre deux personnes liées par la filiation maternelle.

Dans tous les cas, pour faire un test adn, vous aurez droit à de multiples options comme le test de paternité, le test génétique de maternité, le test de fratrie, le test de liens familiaux divers, le test de gémellité ou encore les tests adn d’identité génétique.

Le CBD est-il légal en France ?

Berceau de la Révolution française et riche d’une histoire basée sur les transgressions, la France regarde avec méfiance et déplaisir les politiques locales liées à la consommation de cannabis et de CBD. L’approbation par l’Union européenne de la consommation de la CBD a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

D’une part, le cannabis médical à des fins thérapeutiques est autorisé, de même que le CBD contenant moins de 0,2 % de THC. Toutefois, le cannabis à usage récréatif n’est pas encore autorisé pour ceux qui souhaitent le consommer à des fins non médicales. Cependant, la France est l’une des principales nations productrices de chanvre en Europe, la mesure vise donc à lutter contre une réalité qui est là pour rester.

Possession, consommation et détention de cannabis en France

La loi française interdit la possession de cannabis sans distinction de consommation personnelle, le trafic et la vente de produits à base de cannabis. Le poids de la loi et les conséquences dépendent de la quantité de cannabis que possède le délinquant, ainsi que de son casier judiciaire.

L’histoire peut être pire pour ceux qui commettent des flagrants délits, car il y a des procureurs conservateurs qui leur imposent la pleine force de la loi. Il existe également des procureurs moins orthodoxes qui n’imposent aucune sanction ou pénalité, bien qu’ils exigent un programme de traitement.

Si une personne est arrêtée avec du cannabis, elle peut être condamnée à une amende pouvant aller jusqu’à 4 000 euros et à un an de prison. Les mineurs sont exclus de cette peine en raison de leur âge, et si l’accusé a mis en danger a quelqu’un en consommant du cannabis, la peine maximale est de 5 ans d’emprisonnement et une amende de plus de 75 000€

Malgré ces lourdes peines, l’année 2008 a marqué un changement de paradigme juridique vers des peines plus clémentes. Dans les cas simples, les consommateurs arrêtés en portant du cannabis recevront un avertissement et devront suivre un cours de sensibilisation aux drogues. Certains pourront payer des amendes de 450€

En 2018, le pays a connu un autre changement important qui a ouvert la voie à des politiques publiques plus souples. Des amendes pouvant aller jusqu’à 200 euros seront infligées à ceux qui se font arrêter en pleine consommation. Il ne s’agit pas d’une décriminalisation du cannabis, mais d’un pas de plus vers la légalisation complète, étant donné que les amendes financières sont de plus en plus faibles.

La culture du cannabis est-elle légale en France ?

Bien que la France soit l’un des plus importants producteurs de chanvre et de cannabis de l’Union européenne, la culture et l’auto-culture du cannabis sont interdites. Il s’agit d’une pratique illégale passible de peines allant jusqu’à 20 ans de prison ou d’amendes dépassant les 7,5 millions d’euros.

Il n’y a pas d’exception à cette règle, même pour ceux qui cultivent à des fins médicales. La réalité est que les sanctions maximales sont rarement appliquées et ne concernent que les grands producteurs dont le but est de faire du trafic de cannabis à grande échelle.

Le CBD est-il légal en France ?

Bien qu’il n’y ait pas de loi spécifique qui le dise, les autorités françaises ont implicitement approuvé la consommation de CBD et de ses dérivés dans le pays. Toute forme de présentation de CBD qui contient des niveaux de THC inférieurs à 0,2 %, ou des produits dérivés du chanvre à faible ou nulle teneur en THC.

Qu’en est-il des graines de cannabis ?

Paradoxalement, les graines de cannabis peuvent être achetées et vendues librement dans toute l’Union européenne. Ils peuvent également être envoyés par correspondance sans problème, bien que vous ne puissiez pas planter les graines ou cultiver la plante à partir de celles-ci, car cela est illégal.

Actualité du cannabis médical

Alors que la production de chanvre industriel augmente à pas de géant dans le pays, de même que le nombre de patients qui doivent consommer du CBD pour lutter contre différentes maladies, la France refuse de légaliser complètement la consommation de CBD. Actuellement, le Sativex est autorisé de manière informelle, étant disponible sur ordonnance médicale depuis 2014.

Agnes Buzyn, ministre de la Santé, a ouvertement déclaré qu’elle acceptait un programme thérapeutique sur le cannabis, bien qu’il n’y ait toujours pas de progrès à cet égard. En 2018, il y a eu un pas en avant grâce à l’Agence de sécurité des médicaments et des produits de santé qui a suggéré l’approbation d’un programme de cannabis médical dans des situations cliniques particulières où les patients pourraient avoir un soulagement des symptômes et de la douleur.