Que signifie shiatsu ?

Littéralement, le shiatsu (prononcez “shiatsou”) vient du japonais “Shi” qui signifie doigts et de “atsu” qui signifie pression. En effet, le shiatsu est une forme de massage exercé en appliquant une pression plus ou moins forte sur l’épiderme. Pression effectuée à l’aide des pouces, des doigts et des paumes des mains, sans avoir recours à un équipement mécanique.

En quoi consiste le shiatsu ?

Cette discipline énergétique issue de la tradition japonaise utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps, en favorisant ainsi le bien-être. Le shiatsu se pratique sur une personne vêtue de vêtements souples. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes ne le considèrent pas comme un massage, mais plutôt comme une méthode de relaxation et de bien-être.
Cette discipline se pratique généralement sur un tapis de sol, mais dans certains cas, elle peut se pratiquer sur un fauteuil. À cet effet, vous pouvez vous procurer un siège pour vous faire masser en mode shiatsu. Elle consiste à procéder à des étirements et à des pressions sur certains points, afin de faciliter la circulation de l’énergie. Durant le massage, le praticien exerce des pressions sur des zones et trajets spécifiques : les tsubas. Ils sont situés le long des méridiens d’acupuncture, et régissent un organe ou une fonction précise.
En fonction du problème, le praticien pourra également faire appel à d’autres techniques telles que : la rotation des articulations, le pétrissage ou la vibration. Ceci, dans le but de supprimer les blocages pour réveiller les points faibles et activer les forces naturelles. Les parties du corps les plus travaillées ici sont les épaules, le dos, la tête, la nuque, les bras, les mains et les hanches. Le shiatsu est très apprécié des hommes et femmes d’affaires pour la rapidité des effets.

Les bienfaits du shiatsu

Le shiatsu n’a pas seulement un effet sur la santé physique, il a également une capacité à soigner les souffrances morales. Il intervient aussi dans le cadre des maladies chroniques, de dépressions ou de problèmes de dépendance. Il n’agit pas comme un traitement, mais comme une aide pour atténuer la douleur des symptômes et des effets secondaires du traitement (chimiothérapie, trithérapie).
De nombreux spécialistes utilisent le massage shiatsu pour soulager plusieurs troubles. Des troubles d’ordre rhumatologique (arthrose, torticolis, cervicalgie), gynécologique (soins post-partum, nausées matinales, troubles du cycle menstruel). Il est également utilisé dans le cadre des troubles psychologiques (anxiété, toxicomanie, troubles sexuels, angoisse, dépression nerveuse), respiratoires (rhume, asthme, sinusite) et digestifs (constipation, colite, vomissements).
Des études ont révélé les bienfaits du shiatsu dans le traitement de certaines affections. Ainsi, il participe :


• Au soulagement des douleurs lombaires et de l’anxiété

Une étude portant sur 66 patients atteints de douleurs lombaires a montré la diminution des douleurs et de l’anxiété après seulement 4 séances de shiatsu.


• Au traitement de la schizophrénie

Le shiatsu aurait des effets positifs sur les symptômes, ainsi que sur les réponses aux différentes grilles d’évaluation de la maladie.


• À l’amélioration des conditions des individus placés en soins palliatifs

Le shiatsu permet à ces patients d’obtenir une nette amélioration de leur condition physique et psychique.


• À réduire les effets secondaires liés à la chimiothérapie

Le shiatsu permet dans ce cas de réduire la fatigue, les nausées, les vomissements, de même que les problèmes buccaux.


Certes, le shiatsu présente de nombreux effets positifs, mais il ne devrait pas être substitué à un avis médical. Il est toujours important de consulter un médecin en cas de pathologie.
Par ailleurs, la pratique du shiatsu n’est pas recommandée lorsque le patient souffre de lésions cutanées, ou d’ulcère. Elle est aussi déconseillée en cas de fièvre, d’inflammation, de troubles cardiaques ou de fragilité osseuse.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply